in , ,

Amazon démarre la procédure de fin d’hébergement Web du réseau social patriote “Parler” dés ce dimanche !

La plate-forme hors ligne dimanche jusqu’à ce qu’elle puisse trouver un nouvel hôte.

Amazon va interdire ses services à la plate-forme de médias sociaux “Parler”. La suppression de son service d’hébergement Web Amazon Web Services (AWS), mettra la plate-forme en “hors ligne” dés ce dimanche jusqu’à ce qu’elle puisse trouver un nouvel hôte.

Pour justifier cette soudaine décision, Amazon affirme que le contenu sur le site de médias sociaux viole ses conditions de service, ajoutant qu’il ne pense pas que “Parler” a une bonne stratégie pour réprimer la parole sur sa plate-forme, selon un e-mail obtenu par le média américain BuzzFeed News .

“Récemment, nous avons constaté une augmentation constante de contenus violents sur votre site Web, ce qui enfreint tous nos conditions”, a déclaré Amazon dans son courrier électronique au réseau social “Parler”. “ll est clair désormais, que “Parler” ne dispose pas d’un processus efficace pour se conformer aux conditions d’utilisation d’AWS.»

“Il semble également que “Parler” tente toujours de déterminer sa position sur la modération du contenu », peut-on lire dans cet e-mail. “Vous supprimez certains contenus violents lorsque vous êtes contacté par nous ou par d’autres, mais pas toujours de toute urgence.”

L’e-mail continue comme suit:

Votre PDG a récemment déclaré publiquement qu’il ne se sentait responsable de rien de tout cela, et tout comme la plateforme. Ce matin, vous avez indiqué que vous aviez un plan pour modérer de manière plus proactive le contenu violent, mais que vous prévoyez de le faire manuellement avec des bénévoles. Nous sommes d’avis que ce projet naissant d’utiliser des volontaires pour identifier et supprimer rapidement les contenus dangereux ne fonctionnera pas compte tenu du nombre croissant de messages violents. Ceci est également démontré par le fait que vous n’avez toujours pas retiré une grande partie du contenu que nous vous avons envoyé. Compte tenu des événements malheureux qui se sont produits la semaine dernière à Washington, DC, il y a un risque sérieux que ce type de contenu incite davantage à la violence.

“[Nous] ne pouvons pas fournir de services à un client qui est incapable d’identifier et de supprimer efficacement le contenu qui encourage ou incite à la violence contre les autres”, a ajouté l’e-mail. “Parce que Parler ne peut pas se conformer à nos conditions d’utilisation et présente un risque très réel pour la sécurité publique, nous prévoyons de suspendre le compte de Parler à compter du dimanche 10 janvier à 23 h 59 PST.”

Le réseau social “Parler” héberge déjà plusieurs élus Républicains et de grandes personnalités des médias conservateurs, ainsi que des membres de la famille du président Donald Trump.

La décision d’Amazon d’interdire “Parler” de son service d’hébergement Web, intervient à la suite de l’ interdiction de  Parler par Google et Apple de leurs magasins d’applications – excluant de fait l’application des smartphones Android et iPhone.

La décision d’Amazon, Google et Apple d’interdire Parler arrive sur les talons de Twitter interdisant définitivement le président Trump de sa plate-forme, ainsi que Facebook et Instagram bloquant le président de ses comptes «indéfiniment».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EXCLUSIF/PFIZER: Antiviral Covid, 6 vaccins innovants d’ici 2025, gains de temps sur les essais cliniques… Découvrez le business plan du labo des 10 prochaines années

“ Les vrais problèmes arrivent… Vous allez avoir une Crise Sociale Gigantesque ! Ce sera les Gilets Jaunes x 100,… avec des émeutes !!!”